BIOGRAPHIE

BIOGRAPHIE

PORTFOLIO

SÉLECTION D'EXPOSITIONS

COLLECTIONS PUBLIQUES

MUSIQUE & SCULPTURE

BIBLIOGRAPHIE

ARCHIVES MULTIMÉDIA

CONTACT

 

< ACCUEIL

< ENGLISH VERSION

 

Alain Kirili est un sculpteur de la verticalité et du modelé. Son oeuvre relève de “l’esthétique de la spontanéité” et formellement il retrouve une unité à travers la variété des matériaux qu’il emploie dans une recherche de “simplicité organique”. Récemment son attention se porte sur la dimension monumentale de la sculpture pour des espaces publics (Campus de l’Université de Bourgogne à Dijon, Paris, Grenoble). Le Ministère de la Culture confie à Alain Kirili la mission d'installer la sculpture du XXème siècle dans les Tuileries.

 

2014
Exposition personnelle à la galerie Terrazzo Art Projects à New York.
Exposition "Alain Kirili/Ariane Lopez-Huici" au musée des beaux-arts de Caen.
Exposition personnelle à Akira Ikeda á Tokyo.
Exposition personelle à la Cohue, musée de Vannes.
Alain Kirili inaugura le 22 aout, 2014 sa sculpture "Résistance" à Grenoble et aménagée par l'architecte Christian de Portzamparc: donation de Alain Kirili et Ariane Lopez-Huici.

2013
Exposition personnelle à la galerie Pièce Unique, Paris.

2012
Expositions personnelles à la galerie Akira Ikeda, de New York et Berlin. Séjour à la fondation Hartung-Bergmann où il crée ses sculptures en fils de fer Aria avec l’assistance de Roland Massenhove. Entretien publié dans le Brooklyn Rail avec Robert Morgan. Publie un article dans Libération: "Pussy Riot, le retour des Guerillas Girls". Expositions "Kirili-Hartung" au musée Picasso et à la Fondation Hartung-Bergmann d’Antibes. Exposition/installation sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris de Rythmes d’Automne.

2011
A Grenoble, Alain Kirili inaugure sa sculpture monumentale "Résistance", placée dans un travail paysagé d'Alexandre Chemetoff. Il expose ses dessins au Musée de Grenoble. En Juillet, est inaugurée une nouvelle installation de "Ascension" installée à l'exterieur de l'abbaye de Montmajour à Arles. En septembre, dans les jardins du Musée de Caen, sa sculpture "Geste de Resistance" est inaugurée accompagnée par un texte de l'historien Robert Paxton, the Eye of Hitler.

2010
Alain Kirili présente son dessin Forge dans l'exposition collective "Works on Paper " , avec entre autres les artistes John Chamberlain, Richard Serra, Joel Shapiro, à la galerie Danese à New York. Le sculpteur peint en rouge ses nouvelles verticalités martelées dans sa série d'oeuvres Burning Bush, Adam I, II et III, et Zips. Il développe dans la même énergie la série de dessins New York Incandescence au fusain noir et pastel gras rouge sur papier calque.

2009
Alain Kirili présente son oeuvre lors d'une conférence avec Paul-Louis Rinuy à l'INHA, Paris. Le film "Alain Kirili, sculpteur de tous les éléments" réalisé par Sandra Paugam est présenté pour la première fois à NYU, Paris. Il participe à plusieurs expositions collectives : "Sculpture & Drawings" avec entre autres Larry Bell, John Chamberlain, Mark di Suvero, Richard Serra, Joel Shapiro, à la galerie Danese à New York ; "Triple Play" organisée par Lilly Wei, avec John Duff et Ron Gorchov à la Lesley Heller Gallery, New York ; "NY Masters" avec Ron Gorchov, Judy Pfaff, Alexander Ross, et Frank Stella, à la Galerie Jean-Luc & Takako Richard, Paris; et l'exposition Dialogue "Sculpture by Alain Kirili and Painting by Frank Olt", organisée par Elaine Berger au Nassau County Museum of Art Contemporary Gallery, Roslyn Harbor, NY. Invité par Philippe Piguet, il expose sa sculpture Ascension III et ses terres cuites Adamah à l'Abbaye de St Jean d'Orbestier, Château d'Olonne. Exposition personnelle en dialogue avec le peintre Ron Gorchov à la Galerie Jean-Luc & Takako Richard, Paris. L'artiste participe également au catalogue "Sol LeWitt 100 Views" du MASS MoCa avec son texte "Sol LeWitt: A New Calligrapher".

 

 

2008
À Paris, il est invité par l'Institut National d'Histoire de l'Art à présenter l'oeuvre du sculpteur Etienne Martin qu'il a bien connu. Mutablemusic édite et diffuse le coffret CD-DVD Kirili et les Nymphéas - Hommage à Monet - Improvised music at the Musée de l'Orangerie, enregistré lors du concert qui s'est déroulé au Musée en 2007. À Paris et New York, il crée les séries de sculptures en fer martelé Equivalences, Uccello, Visitation, les ensembles de terres cuite Adamah et Ivresse , et les dessins Equivalences.

2007
À New York, la Salander-O'Reilly Gallery propose une exposition Kirili-Lachaise, dans laquelle sont exposées In Extremis et Nataraja. Mémoires de sculpteur, un recueil de ses écrits et entretiens est publié aux éditions de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Le Musée de l'Orangerie l’invite à exposer ses sculptures et dessins en dialogue avec les Nymphéas de Claude Monet. Pour cette exposition Kirili et les Nymphéas, il réalise Commandement, à Claude Monet, premier Commandement monumental réalisé en béton coloré. Espace Massena, dans le XIIIème arrondissement de Paris, il inaugure aussi sa sculpture monumentale en pierre de Bourgogne, Hommage à Charlie Parker. L'émission radio A voix nue lui consacre une semaine d'entretiens réalisés par Thierry Dufresne, Paris.

2006
Alain Kirili est invité à créer un dialogue entre sa sculpture Un coup de dés jamais n'abolira la sculpture et les photos du Balzac de Rodin par Edward Steichen, dans la série d'exposition "Correspondances" au Musée d'Orsay. Cette sculpture est placée face à la peinture l'Origine du monde de Gustave Courbet.

 


2005
En avril, il est invité par le Ministère de la Culture à exposer Segou et Totems dans le Jardin du Palais Royal. L'inauguration est accompagnée d'un concert de musique improvisée sur la scène du théâtre du Palais-Royal par Joseph Jarman, Dalila Khatir, Jérôme Bourdellon et Thomas Buckner.

2004
En février, il retourne au Sénégal où il forge un ensemble de nouvelles sculptures en fer martelé. Voyage à Beyrouth, invité dans une usine d’aluminium, première tentative.
Exposition à la New York Studio School, accompagnée d'un concert de musique improvisée par Leroy Jenkins, Daniel Carter et Thomas Buckner.

2003
Alain Kirili est invité par le directeur de l’IVAM Kosme de Baranano à exposer ses oeuvres en dialogue avec celles de Julio González, au musée IVAM de Valencia : Alain Kirili Homenaje a Julio González. En mars-avril,  à l’École nationale des Beaux-Arts de Paris, il organise la première exposition de dessins de David Smith. En été, il retourne travailler au Mali où il forge la série de sculptures Segou.

 

 

2002
Exposition-dialogue avec Carpeaux qui célèbre les 30 ans de modelé du sculpteur.
Inauguration de la commande publique Ascension à l’abbaye de Montmajour, Arles.

2001
Alain Kirili crée des terres cuites couleur chair Clemence qui témoignent d’une nouvelle sérénité, et expérimente la cire polychrome.

2000
Le sculpteur expérimente la résine et diversifie la couleur de ses modelés.

1999
Le musée de Grenoble consacre une vaste exposition aux oeuvres de l’artiste depuis 1980 jusqu’à 1999.

1998
Le Ministère de la Culture confie à Alain Kirili la mission d'installer la sculpture du XXème siècle dans les Tuileries.

 

1997
Il publie Célébrations (Paris, Christian Bourgois, 1997), un livre sur la relation entre le jazz et ses sculptures en collaboration avec Cecil Taylor, Steve Lacy, Roy Haynes, Billy Bang, Archie Shepp, Sunny Murray, et d'autres.

1996
Nouvelle inauguration du Grand Commandement Blanc aux Tuileries, à Paris, suite à la restauration du jardin. À cette occasion, le Ministre de la Culture et de la Communication confie à Alain Kirili le choix et la mise en place de « la sculpture du XXème siècle » aux Tuileries.

1992
Le saxophoniste soprano Steve Lacy joue à travers les éléments de sa sculpture Commandment au Thread Waxing Space de New York et inaugure ainsi une série de dialogues entre la sculpture d’Alain Kirili et le jazz.

1987
Alain Kirili publie un livre sur les Dessins érotiques de Rodin : Le sculpteur entretien avec l’érotisme de Rodin un rapport direct et fondamental.

1986
La sculpture Grand Commandement Blanc est inaugurée aux Tuileries. A new York, Alain Kirili découvre la possibilité de forger l’aluminium. Cette innovation amorce le début de la série des sculptures Kings et Oratorio.

1985
Exposition-dialogue au musée Rodin entre les oeuvres d’Alain Kirili et celle du maître.

1984
Acquisition de la sculpture Cortège(fer martelé) par le MOMA de New York. Alain Kirili crée son premier bronze monumental, Grande nudité.

1982
Début de son enseignement de la théorie et de la pratique de la sculpture à la School of Visual Arts de New York.

1980
Il s’installe à New York, dans un loft à White Street face à celui de Barnett Newman. Depuis, alain Kirili partage sa vie entre Paris et New York. Il crée sa première sculpture de la série des Commandement. Il retourne en Inde et photographie la liturgie du Yoni-Lingam dans le temple de Tanjore.

 

 

1979
En mai, il donne une conférence sur “L’extase dans la sculpture baroque” au MOMA de New York à l’occasion de la première acquisition de l’une de ses oeuvres par ce musée: Indian Curve.

1978
Alain Kirili effectue son premier voyage en Inde, où il retournera en 1980 et en 2007 pour photographier la liturgie du Yoni-Lingam. Il découvre la possibilité de cuire dans la masse, la terre cuite avec des inclusions de fer. Cette audace constituera une des premières grandes nouveautés techniques de son œuvre. La galerie Sonnabend de New York organise sa première exposition personnelle.

1977
Il expose pour la première fois à la Documenta 6 à Kassel. Alain Kirili rencontre la photographe Ariane Lopez-Huici et ils se marient en octobre de la même année.

1976
Après plusieurs séjours à New York dans le cadre d’échanges d’ateliers, il expose pour la première fois aux Etats-Unis, à la Clocktower et à la galerie John Weber à New York. Il participe aussi à l’exposition inaugurale de P.S. One. Il rencontre Robert Morris, Robert Ryman. Alain Kirili réalise  ses premières recherches sur le fer forgé au Tyrol en collaboration avec l’artisan Florian Unterrainer.

1972
Alain Kirili expose sa première sculpture – une feuille de zinc découpée à froid – à la Galerie Sonnabend à Paris. Par la suite, il exposera régulièrement dans cette galerie à New York et à Paris. Il rencontre Robert Rauschenberg qui l’invite à New York. Son premier modelé abstrait, une glaise crue plantée d’une mince plaque d’acier, date de la même année.

1969
L’artiste rencontre Philippe Sollers, Julia Kristeva et fréquente régulièrement le groupe d’avant-garde Tel Quel.

1965
Kirili découvre l’oeuvre de David Smith et effectue son premier voyage aux Etats-Unis où il étudie l’art européen et américain à travers les collections des grands musées : New York, Washington, Baltimore, Philadelphie, Chicago, Detroit.

1946
Naissance d’Alain Kirili le 29 août 1946 à Paris.